L’impatience créatrice

Après une pause bien nécessaire à l’issue d’un deuxième confinement (plus dur que le premier !) pour recharger les batteries de la créativité, nous avons réintégré nos ateliers. Et voici pour la poterie les pièces en attente de cuisson… avec quelques essais que je me réjouis de voir sortir du four pour apprécier les résultats. Il faut pourtant s’accrocher : travailler, encore et encore avec un rayon de soleil dans le coeur et dans les yeux, sans savoir si nous aurons le plaisir de retrouver le public aux marchés de potiers et autres manifestations artisanales du printemps et de l’été. Espérons que la persévérance sera récompensée… Ce n’est que cet espoir qui rend l’impatience créatrice…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.